Beihdja Rahal, La félicité du réperoire andalou

 

 

 

 Editions ENAG

 

 

L'ENAG, a décidé, encore une fois, d'enrichir sa production par un bel ouvrage et le présente en exclusivité, le 12 septembre 2018, peu avant sa sortie officielle au SILA. Elle le présente à ses lecteurs, mais surtout aux fans et aux admirateurs de Beihdja Rahal.

Kamel Bouchama, qui en est l'auteur de ce luxueux et non moins sublime écrit, a investi tout son talent dans ce nouveau genre pour mettre en valeur une Dame, une artiste hors pair qui donne à la musique andalouse sa véritable place dans notre patrimoine culturel.

Présentation et vente-dédicace
de l'ouvrage de
Kamel Bouchama
"Beihdja Rahal, la félicité du répertoire andalou"

En présence de Kamel Bouchama et de Beihdja Rahal

  • A Alger :
    Espace Media Book (ENAG)
    26 rue Ahmed Zabana, Alger-centre (près de la place Hoche-Messonnier)
    Mercredi 12 septembre 2018, à partir de 16h
    30
  • A Tizi Ouzou :
    Café littéraire, 7 boulevard Stiti
    Samedi 15 septembre 2018, à partir de 14h00
  • A Alger :
    Salon international du livre "SILA d'Alger"
    Palais des Expositions, Pins Maritimes
    Vendredi 2 novembre 2018, à partir de 14h
    00

 

 

 

 

Kamel Bouchama est un homme politique, ancien ministre, ambassadeur, cadre de la nation. Il est aussi homme de culture. Auteur depuis de longues années, il a à son actif plusieurs titres dans les domaines de la politique, de l'histoire et de la culture. De même qu'il a de nombreuses contributions dans la presse nationale et internationale, arabophone et francophone. Il a effectué d'importantes missions officielles à l'extérieur.

Récipiendaire de plusieurs décorations et de distinctions internationales, il démontre la reconnaissance de nombreuses Organisations et de hautes personnalités dans le monde, pour ces capacités de travail, de militantisme et de solidarité avec les causes justes.

Nna El-Dhoher Amhis-Ouksel, la mécène de la culture..., l'inlassable pédagogue qui a consacré sa vie à donner le maximum d'elle-même au sein de l'éducation nationale, et qui poursuit son combat, aujourd'hui, avec les jeunes, à travers la transmission et la célébration de notre Histoire, de notre Culture et de notre identité nationales.

Note de l'auteur

L 'ouvrage que nous vous présentons dans la catégorie des « Beaux Libres » raconte une Dame, une Diva de la chanson classique algérienne, cette forme d'expression qui nous vient de l'Andalousie, là où nos ancêtres les Berbères ont fait la gloire de ce pays et donné une impulsion culturelle à l'ensemble de la péninsule Ibérique qui vivait les affres du rigorisme, sous le joug avilissant des Wisigoths.

Voilà pourquoi, Beihdja Rahal, comme celles ou ceux qui l'ont précédés, nous convie, à travers ses noubas dans ce carrefour de civilisation nombreuses, à vivre en osmose avec une partie non négligeable de notre patrimoine qu'elle nous traduit si bien, de sa voix chaleureuse, en magnifiques « Muwashahat andalussia », en se fondant sur un passé qui appartient simultanément au mythe et au réel, et qui a été conforté par les apports conséquents des nôtres.

Ainsi, Beihdja Rahal, dans ses noubas que nous redécouvrons toujours de bonne grâce, avec délectation , nous convie à la démonstration de ce que veut dire la maitrise, la virtuosité, l'adresse et l'agilité, en pinçant de son plectre les cordes de son inséparable « kouitra » pour nous dévoiler, avec tant de délicatesse, sa voix cristalline.

Cette transposition de la «çanaa» de Cordoue vers l'algérois, Béjaïa et Mostaganem, des régions qui vibrent de plaisir en la consacrant comme moyen de rapprochement et de partage, est là pour donner toutes les occasions, à notre pétulante Beihdja, de vouer le meilleur respect à ce produit de Zyriab, l'« oiseau noir » qui a introduit en Andalousie cette musique savante qui est devenue le creuset dans lequel sont nés les styles populaires tels que le chaâbi, le hawzi, le mahjouz ou l'aroubi.