La Nouba H'sine 2

 

 

 

 Editions BELDA

 

 

Ce disque comporte les morceaux suivants:

1 . Inqilab Djarka: Assafi âla ma madha
2
. Mceddar Hsine: Ya mouqabil kif al âmal
3
. Btaihi Hsine: Ya morsili
4
. Istikhbar Âraq: Tamourou al-layali
5
. Dardj Hsine: Mali hayem
6
. Insiraf Hsine 1: Chouhilou l'âyni
7
. Dlidla Djarka: Lel'hbib echted ghrami
8
. Insiraf Hsine 2: Baha stibari
9
. Khlass Hsine 1: Ma tattaqi Allah
10
.Khlass Hsine 2: Saltak ya badîi echabab

 

 

1. Inqilab Djarka: Assafi 'âla ma madha

Grande est ma peine pour une époque désormais révolue
Où les jours s'écoulaient dans la joie et la satisfaction
Quelles soirées nous avions vécues !
Ô ma peine d'être séparé des demeures d'al-Andalus
Et comme je me sens abandonné !

Nous avions goûté de délicieuses nuits
À Grenade, la cité des réjouissances et de la joie
C'est là que les belles que j'ai rencontrées
Après l'amour, un jour m'ont boudé.
Ô ma peine d'être séparé des demeures d'al-Andalus
Et comme je me sens abandonné !

Mon Dieu, par Ta Grâce, permets-moi
De revoir un jour ces lieux de bonheur ;
Unis-moi à celle que je désire.
Et que je vive encore un instant de félicité !
Ô ma peine d'être séparé des demeures d'al-Andalus
Et comme je me sens abandonné !

 

2. Msaddar Hsine: Ya mouqabil kif al-'amal

Ami, que puis-je faire ? Les feux de la passion brûlent en moi
Le sommeil m'a fuit à jamais et mon amour n'en est qu'à son début.
La belle éblouissante comme la lune en son plein
A pris possession de mon esprit.
Ô mon Dieu ! Quel crime a rendu licite ma mise à mort ?

 

3. Btaihi Hsine: Ya moursilî

Toi dont les yeux me lancent des traits mortels,
Tu m'as causé peines et chagrins
Et la coupe que tu me sers causera mon trépas.

Pourquoi viens-tu me blâmer, ô censeur, où est donc mon pouvoir ?
Les ordres de l'amour sont des paroles douces à entendre
Qu'il mande, ordonne ou interdise !
On n'entend en ces lieux que les voix des belles
Ou le murmure du vin que libère le ventre de la jarre.
Maintenant que je suis soumis à tous ses désirs,
Je peux enfin embrasser les roses de ses joues,
Et quand elle s'absente, elle m'est encore plus douce !
Mon tourment n'a de cause que votre évitement !

Ô nuits d'amour et de félicité,
Par Dieu, je vous en supplie : revenez !
Ô nuit du désir enfin comblé,
Faites que je ne connaisse plus ni évitement ni tyrannie !
Par pitié, abreuvez-moi des lèvres de ma bien-aimée.
Par-dessus ses seins pareils à des grenades
Ah quel jardin de roses sont ses belles joues !

 

4. Istikhbar Âraq:

Les nuits aux nuits se succèdent
Et nous sommes toujours séparés
La patience n'a pas adouci
Les affres du manque de ma bien-aimée
Que Dieu arrose la terre qui est devenue ta demeure
Qu'elle reçoive du ciel
Une abondante et généreuse pluie !

 

5. Dardj Hsine: Mâ lî hayem

Amoureux éperdu
Pour une passion sans fin,
Mon amour pour lui augmente chaque jour
Ainsi que mes nuits sans sommeil.
Comme l'union serait douce si mon bien-aimé revenait
Ombre nocturne pleine de clémence
Sa sévérité devenue enfin délices.

 

6. Insiraf Hsine 1: Chouhil al âyni

Ses yeux sont d'un bleu noir, et noire est sa prunelle,
La jeune gazelle lui a emprunté la souplesse de son cou.
Quand elle marche, d'un pas alerte et décidé
C'est un rameau de saule couvert de jeunes feuilles.
Tu verrais comme les abeilles se pressent autour d'elle
Pour butiner leur nectar sur ses lèvres quand elle parle.
Ses joues sont le siège de toutes les beautés ;
Gloire au Seigneur du Trône pour ce qu'il a créé !
Celui qui la voit accède au Paradis
Et contemple les Jardins célestes celui qui la regarde.
Iblis, le Malin, qui agit par traîtrise,
A rôdé autour du Paradis et l'a enlevée.

 

7. Dlidla Djarka: Lil habib ashtadda gharâmî

Mon amour pour mon bien-aimé est devenu si intense
Que mes yeux ont perdu le sommeil à jamais
Ô bonnes gens, arrêtez de me blâmer
Car l'amour rend sourd et aveugle ;
J'ai abandonné ma demeure
Ô mon Dieu protège-moi !
Ah, prunelle de mes yeux !

 

8. Insirâf Hsine 2: Bâha istibari

Ma patience est à bout, comment cacher mon amour ?
Mes habits sont en lambeaux, qui peut les raccommoder ?
Qu'aucun amant ne subisse ce que j'ai enduré à cause de lui
Amoureux soumis à celui qui n'a aucune compassion,
Je demande pardon à Dieu pour mes erreurs passées
Je m'en remets à Lui qui seul pourra me consoler !

Prends mon âme et inscris-la sur la Table gardée
Et quand tu prieras, évoque-la à chaque grain du chapelet
Ô mon Dieu, puisses-Tu un jour nous réconcilier
À mon malheur ne rajoute pas de peine
Je demande pardon à Dieu pour mes erreurs passées
Je m'en remets à Lui qui seul pourra me consoler.

 

9. Khlass Hsine 1: Mâ tattaqi Allâh

Ne crains-tu pas Dieu, ô bourreau de mon cur ?
N'aggrave pas mon état, n'en rajoute pas à mon malheur
Nul n'a fait ce que mon ignorance m'a fait faire,
Libre j'étais, me voici désormais esclave soumis
À chaque porte je vais crier ma peine :
Ô mes amis, de ma bien-aimée je subis la tyrannie
Toi qui guide les oiseaux, montre-moi le chemin
Toi qui mets fin aux malheurs, abrège les miens !
Si les larmes pouvaient ramener les êtres aimés
J'aurais pleuré jusqu'à devenir une ombre.

 

10. Khlass Hsine 2: Saltak ya badîi echabab

Dis-moi, jeune fille à l'incomparable beauté
Quelle est la raison de tant de cruauté ?
L'abandon est une dure souffrance
Après l'amour et l'espérance.
Cesse donc de me blâmer
Et viens renouveler le serment de fidélité.
Le passé est fini et révolu
Aujourd'hui les pactes sont renoués.
Quel bonheur ! L'aimé de mon cur est consentant,
Lumière de mes yeux, lune annonçant ma félicité.

 

Traduit de l'Arabe par Saadane Benbabaali
Décembre 2011

 

Les musiciens:

. Nadji HAMMA: Oûd
. Mohamed El Amine BELOUNI: Oûd
. Salim BRADAÏ: Violon-Alto
. Nacer RAHAL: Violon-Alto
. Abdelhadi BOUKOURA: Violon-Alto
. Mansour BRAHIMI: Mandoline
. Rafik SAHBI: Qanoun
. Sofiane BOUCHAFA: Tar
. Mourad TALEB: Derbouka

et Beihdja RAHAL à la Kouitra.

 

Enregistrement Numérique : Bouabdellah Zerrouki (Déc 2011)
Direction artistique : Beihdja Rahal
Traductions de la poésie : Saadane Benbabaali
Photos : Beihdja Rahal
Montage photos : Benaïssa Nekkab
Conseils : Hakim Benouali
TT : 79'07"

En collaboration avec Air Algérie